Insieme - Centre Angèle Mérici
Bouton Menu Mobiles

Accueil > Ressources > Boîte à outils méricienne > Mission éducative

Mission éducative


Le pape encourage les ursulines

Voici le discours du pape François aux participantes du Chapitre général de l’Union Romaine de l’Ordre de Sainte Ursule, reçues en audience le jeudi 3 octobre 2019, dans la Salle Clémentine du Palais du Vatican.

Chères sœurs,

"Je vous adresse à chacune mes salutations cordiales et je remercie la prieure générale. Le Chapitre général est un événement de grâce, un événement ecclésial : même quand il est célébré dans la plus stricte confidentialité, il appartient à la vie de l’Église. Tout cela apparaît particulièrement évident en référence à votre Chapitre général qui s’intitule : « Communauté mondiale, allons vers une nouvelle vie ». C’est exigeant !

Le pape s’adresse aux ursulines

Le rapprochement de ces deux mots, ‘communauté’ et ‘mondiale’ fait aussitôt s’interroger, parce que cela semble contradictoire. Généralement, le terme ‘communauté’ s’emploie pour indiquer un ensemble de personnes qui partagent un même environnement assez restreint : comme la communauté religieuse, la communauté paroissiale, en somme, une forme circonscrite du peuple de Dieu ; en revanche, l’adjectif ‘mondial’ s’emploie pour attribuer à la réalité à laquelle on se réfère une extension universelle, qui arrive jusqu’aux confins de la terre. Il semble que ces deux termes ne soient pas faits pour aller ensemble, et pourtant c’est la réalité dans laquelle nous vivons et à laquelle nous devons faire face.

Nous nous trouvons à une époque de plus en plus interconnectée et habitée de peuples qui font désormais partie d’une « communauté mondiale ». Nous nous trouvons tous plus proches devant les grands défis auxquels nous devons nous confronter. Aujourd’hui, personne ne peut plus dire : « Cela ne me concerne pas ». La protection des droits de l’homme, la conquête de la liberté de pensée et de la liberté religieuse, l’évangélisation de ceux qui sont loin et de ceux qui sont proches – à commencer par nous-mêmes – la justice sociale, la protection de l’environnement et la recherche commune d’un développement durable, l’avènement d’une économie humaniste, d’une politique qui soit vraiment au service de l’homme ne sont pas seulement « les problèmes des autres », mais ce sont nos problèmes, ce sont mes problèmes ; ils ne concernent plus seulement un peuple ou une nation, mais le monde entier. Par exemple, l’Amazonie qui brûle n’est pas un problème uniquement de cette région, c’est un problème mondial ; le phénomène migratoire ne concerne pas seulement quelques États, mais la communauté internationale, etc..."

Discours intégral
Le pape et des ursulines

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site des Ursulines de l'Union Romaine
Site Sem'Jeunes