Insieme - Centre Angèle Mérici
Bouton Menu Mobiles

Accueil > Vie du réseau > Etablissements scolaires > Montauban > Fragmentation et couleur

Fragmentation et couleur


Des vitraux rénovés

Les Ursulines et la direction de l’Institut Familial ont souhaité que des élèves rénovent les vitraux de la chapelle du collège.
Après échange avec les religieuses, nous avons décidé de garder l’esprit des anciens vitraux : la naissance et la résurrection, en conservant la présence forte de l’élément végétal et avec le désir de vitraux clairs et colorés.

Une ébauche de végétal

J’ai tout de suite su à quelle classe j’avais envie de confier cette « mission » : une classe de 4ème que je suivais depuis la 6ème et qui avait déjà participé à différents projets extrascolaires. Je faisais confiance à ces élèves qui avaient su montrer à plusieurs reprises leur capacité à réfléchir à des questions complexes telles que la transposition plastique de nuances musicales (exposition autour de l’univers d’Eric Satie lors du Festival Lettres d’Automne). Ils étaient volontaires, curieux et solidaires (et le sont toujours).

La Vierge
L’Esprit
Marie et Joseph

Dans un premier temps, ils ont réfléchi individuellement et ont dessiné chacun deux vitraux qui devaient représenter, ou évoquer, la renaissance et la résurrection tout en prenant en compte certaines contraintes plastiques telles que la fragmentation et la couleur.

Vitrail de la naissance

J’ai projeté aux élèves les propositions que j’avais retenues afin qu’ils choisissent celles qu’ils préféraient avant de les soumettre à la direction : le choix a été unanime et la proposition d’Eva C. a été retenue. Elle avait représenté Marie, Joseph et Jésus enfant unis à l’intérieur d’une sorte d’œuf qui les rassemblait et amplifiait l’idée de la naissance. La gamme de couleurs était riche et couvrait tout le cercle chromatique : les bleus du manteau de Marie et du ciel se mariaient aux roses et rouges des habits de Joseph et répondaient aux verts de la plante qui prenait racine en Jésus et accompagnait l’Esprit Saint prenant son envol devant un soleil doublement jaune.

Vitrail de la renaissance

 

Pour la résurrection, aucune proposition n’avait été validée et tous les élèves ont a nouveau réfléchi dessus, en pensant ce deuxième vitrail comme un pendant au premier, un double, un écho, un prolongement, tout en présentant l’Esprit Saint et son rayonnement. La renaissance était symbolisée par la plante qui avait grandi et se développait dans toute la surface du cadre.

Le projet arrêté, nous sommes passés à la réalisation même des vitraux, ou plus exactement de la peinture sur verre. J’ai redessiné les deux projets des élèves à l’échelle des vitraux et en prenant en compte la fragmentation des vitres en quatre morceaux. Les élèves ont ensuite peint, colorié, les différents parties selon les couleurs qu’ils avaient choisies. Face à la grande surface du ciel, nous avons décidé de transformer cet aplat bleu en une multitudes de petits carrés de différentes nuances de bleus, dans l’esprit de Klimt. Chacun est venu, à la fois selon un ordre de passage et son envie, partager ce temps de création. Tous se sont investis, pleinement, tout en équilibrant ces temps de partage et de création avec leurs obligations scolaires lors d’ une semaine « banalisée » qu’avait permis avec bienveillance la direction.

Lors de la pose des vitraux, nous avons eu l’agréable surprise de constater que les deux espaces de chaque vitrail répondaient l’un à l’autre d’une manière significative et sensible quelque soit leur positionnement dans les ouvertures : des histoires s’écrivaient que l’on lise les vitraux de gauche à droite, comme ils étaient posés, ou de droite à gauche comme nous les avions imaginés dans un premier temps. Les espaces étaient fluides et riches de nombreuses narrations.

En ce début d’année 2017-2018, lors de la bénédiction des vitraux par Monseigneur Ginoux, leur projection sur les murs fut éblouissante de couleurs encore plus saturées et vives et qui se mêlaient aux ombres des différents intervenants. Nous avons pu éprouver que leur lumière se répandait avec grâce dans l’espace de la chapelle et venait colorer, iriser, animer ce lieu.

Peinture sur verre

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site des Ursulines de l'Union Romaine
Site Sem'Jeunes