Insieme - Centre Angèle Mérici
Bouton Menu Mobiles

Accueil > Archives > 2014-2015 > Etablissements scolaires > Uzès > Crèche vivante

Crèche vivante


Un article paru dans le journal "Midi Libre" au sujet de l’Ecole primaire Sainte Anne à Uzès

"Les trois classes de la section maternelle, c’est-à-dire soixante-dix enfants, de l’école Sainte-Anne, ont animé, mardi 16 décembre 2014, à l’église Saint-Etienne une crèche vivante en présence de nombreux parents.

Le Greccio

Rien à voir avec la crèche vivante que François d’Assise créa en 1223, en utilisant des personnages réels, à Greccio, en Italie, dans une grotte de la région où les frères mineurs avaient établi un ermitage, avec la coopération du Seigneur du village. Les personnages (Joseph, la Vierge Marie, les mages, les bergers, les paysans) étaient joués par les gens du village. Les animaux aussi étaient réels. Thomas de Celano, premier biographe de François, rapporte que François prêcha, durant la messe de Noël, et que l’un des assistants le vit se pencher vers la crèche et prendre un enfant dans ses bras. A Greccio se trouve encore un ermitage franciscain qui commémore cette première crèche vivante."

Mais que s’est-il passé à l’école Sainte Anne ?
La crèche vivant des enfants de l’Ecole

"Les institutrices Bernadette Lévesque, Hélène Prin-Abeil et Anne Tesson avaient imaginé un autre scénario : décliner la crèche selon l’âge de leurs élèves.

Elles ont signé comme à leur habitude un spectacle empreint de leur habituelle imagination et de la fraîcheur des enfants nullement impressionnés par l’assistance. Le processus était le même pour les trois groupes encostumés. Marie et Joseph, suivis de l’âne et du bœuf, des anges, des paysans et des Provençales, du berger avec son troupeau de moutons, des romanichels... Le petit enfant Jésus n’était pas encore là, mais les rois Mages déposèrent quand même leurs cadeaux.

L’après midi ne pouvait se terminer sans l’arrivé du Père Noël à la houppelande rouge tirant de sa hotte de nombreux bonbons qu’il distribua à ce peuple juvénile aux yeux écarquillés de bonheur."

Merci au journal de ces échos qui nous font regretter de n’avoir pu être là !

 

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Site des Ursulines de l'Union Romaine
Site Sem'Jeunes